Le décret n°2019-15 du 8 janvier 2019 vise à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, à lutter contre les violences sexuelles et les agissements sexistes au travail. Il prescrit la mise en œuvre d’un index des égalités salariales.

Dans les entreprises de 50 à 250 salariés, cet index intègre 4 indicateurs pour un total de 100 points afin de vérifier si d’éventuelles inégalités salariales subsistent. Des mesures de correction doivent être mise en œuvre lorsque le score est inférieur à 75 points.

Au titre de l’année 2020, hsf obtient un index de 95 points sur 100, soit 20 points au-dessus des attentes du décret.

Ce score s’établit de la manière suivante :

• Écart de rémunération : 35/40

• Écart de répartition des augmentations individuelles : 35/35

• % de salariées augmentées au retour d’un congé maternité : 15/15

• Place des femmes parmi les 10 salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations : 10/10